Baptême naval au Champagne

Pourquoi baptise-t’on une coque de bateau avec une bouteille de Champagne ? Connaissez-vous la réponse ? Parce que certes on baptise les nouveaux-nés avec du Champagne ou du Jurançon comme notre bon Roi Henri IV. Mais il est de coutume également de briser une bouteille sur la coque d’un bateau avant sa mise à l’eau ou juste après… La tradition est tellement imprégnée dans les gènes des marins que ces derniers ont déclaré qu’il était normal que le Titanic ait coulé vu que la compagnie propriétaire White Star Line ne baptisait jamais ses bateaux !     

« Un navire qui n’a pas goûté au vin goûtera au sang. » Proverbe Anglais

Des bulles et des bulles de Champagne

Les marins sont extrêmement superstitieux. Il faut dire qu’à l’époque des Vikings et même de Christophe Colomb, les expéditions en mer étaient beaucoup plus dangereuses qu’aujourd’hui: le GPS et les fusées de détresse n’existaient pas encore. Il était donc coutumier de verser du sang des esclaves sur un bateau tout juste mis à l’eau afin de conjurer le mauvais sort: adieu les tempêtes, les sirènes et les naufrages. Le sang a été petit à petit remplacé par du vin…

Le baptême des navires par du Champagne serait une tradition française du XVIIIème siècle. Hautement symbolique, le Champagne est synonyme de chance et de fête. Dès que la bouteille se brise, il mousse sur la coque et fait office d’écume… 

Pour éviter tout incident malchanceux, les bouteilles de Champagne, lancées par des jeunes femmes en général, sont lestées de plomb. Ainsi la bouteille ne rebondit pas et se brise au premier choc. Si elle a le malheur de ne pas se briser du premier coup, une seconde bouteille est immédiatement jetée sur la coque afin de réparer l’affront. Tristement d’actualité : le Costa Concordia a bien été baptisé mais la bouteille ne s’est pas brisée… Les marins prétendent que son naufrage n’est pas une coïncidence.   

Alors que ce soit une barque, un paquebot ou un sous-marin, le Champagne doit couler à flot ! Dorénavant, ne me dites pas que vous n’étiez pas au courant ! 

Cet article vous a plu ?

Si cet article vous a plu vous pouvez le partager avec vos amis et continuer à en discuter sur les réseaux sociaux.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest