Saké 1 cup

Connaissez-vous les Jidohandaiki ou plus communément appeler Jihanki ? Ce sont les fameux distributeurs que l’on peut trouver partout au Japon.

Ils datent de 1888 ! Le premier brevet a été déposé par un japonais pour distribuer des cigarettes. Depuis le concept s’est modernisé et développé bien sûr. Il faut dire qu’en 2017 on comptait 4,2 millions de distributeurs dont 57% contenaient des boissons. On pense même que 40 à 50% des boissons sont vendues au Japon par le biais des distributeurs : c’est un marché non négligeable.

Le pic a été atteint en 2000 avec 5,6 millions de distributeurs. Pour vous donner un ordre d’idée, cela correspond à peu près à 1 distributeur pour 25 habitants. Alors bien sûr il n’y a pas que des boissons. On peut trouver des choses complètement folles comme des distributeurs de sous-vêtements (propres ou sales !!), de chemises, de pains en conserve, d’insectes (à grignoter), d’origamis, de couches pour bébés et même d’habits pour chats !

Distributeur
Jihanki à Osaka – Thème Dragon Ball Z

Mais pourquoi est-ce que je vous parle de ces Jihanki ? Il faut dire que question boissons, vous pouvez trouver de tout et à des prix super compétitifs. De l’eau, des boissons énergétiques, des cafés (chauds ou froids), des boissons à base de lait (même du lait chaud à la fraise), des soupes, sans oublier la canette surprise (pour rajouter du piment dans votre vie ou si vous ne savez pas quoi prendre) ! Et bien sûr, ces distributeurs peuvent servir de l’alcool : de la bière et du saké…

Distributeur 2
Jihanki à Kyoto – soupes, boissons chaudes ou fraîches

Je voulais faire un pont entre ces distributeurs et les sakés in cup ou plutôt Sake One Cup (marque déposée) de Ozeki. Car dans ces distributeurs de boissons, les sakés ont souvent un packaging bien unique. C’est un verre avec un opercule en aluminium protégé par un opercule en plastique que l’on peut donc replacer si on ne finit pas son verre.

One cup

Ozeki est une brasserie de saké qui a lancé ce concept en 1964 à l’occasion des Jeux Olympiques. 690 000 unités ont été vendues dans la gare de Tokyo pour les passagers des Shinkansen de Tokyo à Osaka. Le succès a été immédiat et plutôt fulgurant ! Plus de 100 millions de One Cup ont été vendues en 1979 ! Les One Cup font en général 180 ml et coûtent environ 230 yens (soit 2 euros). Aujourd’hui, d’autres producteurs se sont lancés dans l’aventure.

Sake Central cup
Photo by Sake Central

On peut donc trouver des collectors, des cup pour sakés chauds ou froids, des cup avec les mascottes des régions (très populaires) ou avec des designs super kawaii (mignon). Qu’en pensez-vous ? Est-ce que cela serait une idée intéressante pour le vin français ?

France Bleu Gironde

#Emission France Bleu Gironde du 23 Mars 2021 (13:50 pour réécouter le passage en cliquant sur le lien)

Cet article vous a plu ?

Si cet article vous a plu vous pouvez le partager avec vos amis et continuer à en discuter sur les réseaux sociaux.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest